Rock en Seine, compte rendu #2: Apocalyptica

DSC_0025.jpgAlors là pour une découverte scénique on ne peux faire mieux. À l’approche de la scène en voyant le public levant les mains avec le fameux sigle de ralliement des métalleux de tout bord, et malgré les violoncelles sur scène, on ne s’y trompe pas c’est bien du métal que l’on vient écouter.

Quatre gars violoncelles entre les cuisses, cheveux longs jusqu’au fesses pour certains et un batteur opérant sur une batterie transparente complètent cette scène sortie d’on ne sait ou!

Mais que peuvent bien faire comme musique ces gars? Pas de micro, purement mélodique, ils étonnent! La musique, et bien du métal classique, oui classique, au sens musique classique du terme! Ils alternent leur composition et des reprises des tubes des plus grand groupes de métal (pour n’en citer qu’un Métallica bien sur). Le plus impressionnant est la prouesse de mêler un violoncelle qui joue du classique, deux autres la mélodie métal et le dernier reproduit le chant. Ils manient leur instrument avec une dextérité déconcertante poussant ceux ci tantôt vers la basse tantôt vers la guitare sonorité métal.

Leur présence scénique est impeccable, ils ne ressemblent à aucuns autre groupe (dans mon umble culture musicale en tous les cas) parfait pour l’amateur de métal (pas forcément très éclairé) que je suis. Et parfait pour revoir ses classiques métal que l’on est gentiment prié par les membres du groupe de chanter à tue tête.

La prouesse technique d’une telle prestation nous laisse bouche bée!