Matt Elliott, piano, electro, minimaliste et une voix

The_Mess_We_Made-Matt_Elliott_480.jpgMatt Elliott, simplicité et minimalisme vaut mieux qu’un grand discours.

Intervenu ce mardi soir sur Nova au côté de Yael Naim on ne peut que rester subjuguer par sa voix.

Et en creusant le garcon n’en est pas a son coup d’essai. Et en plus de manier de belle manière son organe vocal lors de sessions acoustiques, il maitrise les sonorités électronique.

Sonorités electro comme je les aime, simple, épurée. Peut être un peu sèche mais toujours recherchées.

Et on arrive a évoquer ce piano, très présent dans son œuvre. Ou comment refaire vivre un instrument et lui redonner ses lettres de noblesses. Les mélodies sont simples, répétitives presque, mais elle dégagent une émotion, une mélancolie. Sur ces quelques accords, Matt vient poser sa voix et s’envole avec le piano.

Il a bien plus a offrir que beaucoup de songwriters. Il semble tellement au dessus du lot, sa sensibilité en plus et ces performances de mix electro/classique. Ses performances sont toute en retenue et on reste presque sans voix.

Vidéos :

Son Album réalisé en 2003 écoutable sur Spotify : http://open.spotify.com/album/1UlnW5XrhYH0CkGLYsZS7J