The Sleeping Years, folk a la Maroquinerie

20091102-_MG_0126Un soir de début novembre, dans cette Maroquinerie bien chaude comme souvent, entrée en matière avec le groupe The Two ( oui en plus ils sont deux c’est dingue, non?) un beau petit couple de scène. Lui à la guitare, elle uniquement au chant. Un petit set de première partie, court. Il dégage une douceur de cette voix, une tendresse qu’on sent. On attend une suite, comme un début qui enfanterait quelque chose de plus abouti. A suivre!

S’installe ensuite The Sleeping Years. Quatre sur scène, le chanteur guitariste qui attire toute l’attention est entouré d’une batterie, un violoncelle et un clavier.

20091102-_MG_0134Et c’est bien ceux qui l’entourent qui donne une autre dimension a la folk, bien que sympathique, reste un peu classique et déjà entendu. Au début on reste focalisé sur ce songwriter talentueux, et puis on se rends compte que leur musique possède une vraie profondeur, une vraie maturité. Peut être ce violoncelle, un peu en retrait oui, mais il est très important finalement. Et c’est en tendant l’oreille qu’on apprécie cet ensemble.20091102-_MG_0129

Mais ce soir c’est surtout les Be My Weapon qui attirent l’attention… (a suivre ici http://www.bastienleblanc.com/post/2009/11/be-my-weapon-suite-de-swell/)

Site Officiel

photosconcert.com

A écouter sur spotify