Hadopi, c’est mal, oui mais on fait quoi?

pirateUne fois n’est pas coutume sur le blog, pas de revue d’artiste, mais un petit texte sur Hadopi.

Ce sujet me tient à cœur pour de nombreuses raisons, l’amour pour la musique et les films en général, mais également pour les réflexions qu’il amène sur l’avenir de l’Internet.

Pourquoi Hadopi?

Dans l’absolu, je pense que tout le monde est d’accord sur le fait que le piratage d’œuvre est mal. C’est contraire aux droits d’auteur, cela ne rapporte aucun revenu aux artistes ( on y reviendra, ce n’est pas simple et tranché ) et simplement psychologiquement on pourrait assimiler cela à du vol ( sinon pourquoi je pourrais télécharger un DVD gratuitement, mais je n’aurais pas le droit de le prendre a la FNAC sans le payer)

Pourquoi je pense que hadopi ne va rien résoudre?

Il y a tout d’abord l’aspect technique. Internet est par essence un média incontrôlable, c’est ce qui en fait d’ailleurs tout son intérêt et son développement si rapide. On parle souvent de la neutralité du réseau. Et comment conserver cette neutralité si on ajoute un contrôle? Cette loi tente de contrôler quelque chose qui ne peut l’être, le réseau s’adaptera tout simplement. Au début du téléchargement je me souviens avoir commencé avec Napster, quelque années après cet acteur central a été arrêté par la justice, et les utilisateurs se sont tournés vers d’autre p2p comme émule ou  Bittorrent. Aujourd’hui, Hadopi veux surveiller ces réseaux, les usages changeront, d’autres techniques quasiment aussi simples existent déjà. Alors à quoi bon de battre sur ce point?
Cette loi est à mon sens déjà obsolète avant même sa mise en application.

L’autre point est tout autre. Est-ce que cela pourra modifier les habitudes? Acheter un film sur DVD a plus de 20euros n’est pas accessible à tout le monde. Quand on a goûté a la facilité du choix de son film ” du soir “, de le telecharger, et le regarder 1/2h après, dur de revenir un cran en arrière! La nature humaine n’est pas enclain à changer ses habitudes comme cela!
La musique? Surtout dans la nouvelle génération qui ne connait presque pas le cd, pour elle la musique est bien plus immatérielle qu’elle ne l’était pour les générations précédentes. Ça d’écoute sur un pc, sur YouTube, deezer, spotify, ça se met sur son mp3 et puis ça se jette pour passer au suivant. On n’est plus dans un marché avec quelques artistes clairement dominants, mais une plus forte émergence des indépendants et la profusion des festivals en est une preuve. Les jeunes semblent délaisser ce plaisir de posséder l’objet cd. Une loi pourrait changer cela? J’en doute fort.

Quelles propositions?

Pour la musique, je pense que des offres comme spotify, musicme ou deezer sont de très belles alternatives. A condition que cela soit assez rémunérateur pour les artistes ( je n’en ait aucune idée, mais des articles récemment tendent a prouver que c’est le cas, tout du moins les revenus se rapprochent de la radio ) … L’idée est de payer un abonnement mensuel d’environ 10euros pour avoir le droit d’écouter autant de musique que l’on veux. Ou alors gratuitement ( moyennement des pubs ) mais uniquement sur le pc. J ai personnellement adopté spotify, et je ne telecharge plus de musique, je paye mon abonnement et j’ai la musique que je veux ou je veux.

Pour les films, ça parait plus compliqué, mais le jour où une offre équivalente à deezer pour la musique existe pour les films, pourquoi pas? Avoir le DVD que l’on veut directement dans son salon pour un abonnement mensuel? Je pense que de toute façon, des que l’on aime un peu le cinéma, on va au cinéma.

Pour les séries tv, et autres émissions je ne sais pas si c’est dans le scope d’ hadopi, mais ça sera très difficile pour moi ( et je ne suis pas le seul ) amateur de séries en VO. C’est bien trop rare de trouver des séries en vo a la télé, sans parler du retard par rapport au USA. Retard qui n’a à mon sens aucune explication et en complet décalage avec ce qui se passe sur le net. Une nouvelle série aux Usa ou en Angleterre, quand je lit des articles dessus sur la toile, c’est difficilement compréhensible de devoir attendre 1 an avant de la voir. Internet a rapproché les pays, ceci n’est pas opposable.

Conclusion

Je ne présente ici que ma pure opinion. Pour moi la culture appelle la culture. C’est a dire que ceux qui consomment de la culture non “piratable” ( concert, exposition, cinéma) sont ceux qui ont eu accès librement à la culture avant, et plus on en écouté, on en regarde, plus on a envie d’en consommer. Si je ne pouvais pas télécharger de la musique, je n’en écouterait pas autant, je n aurait pas envie d’en écouter plus, ni d’aller voir un festival. Préférant écouter en boucle les 3 albums que j’ai pu me payer.

PS: Non je ne présenterai pas les solutions pour contourner hadopi ce n’est pas le point de ce billet.

Références
Neutralité du réseau

Alternatives musicales:
deezer

spotify

musicme