The Whitest Boy Alive

whitestboyalive_skivkollAprès avoir grandement apprécié King Of Convenience, on ne peut pas
passer à côté du projet parallèle de la moitié du groupe. The
Whitest Boy Alive, fin, intelligent, il a presque tout pour lui.

On sait pas trop où caser cet album. De l’electro? Non il suffit pas
de quelque sons pour ça. Ou du funk, du folk. C’est tout simplement un
peu de tout ça! Et c’est remarquable de sortir un mélange homogène
de toutes ces sonorités presque aux antipodes les unes des autres.

Cet album s’écoute, sans se poser de questions. C’est doux, ça file.
On pourrait avoir peur de s’ennuyer avec ces boucles electro, cette
guitare funk, cette voix à la songwriter, ce tempo lent et cette
simplicité apparente. Mais tout au contraire on est bercé, emmené a
la fin de l’album sans y prêter attention.

Le morceau Roller Coaster Ride ( en français tour de montagne russe)
est une pure merveille. Jouant entre le texte sur ce manège qui doit
aller vite et fort et la douceur de la musique. On se croit sur ces
montagnes russes au ralenti, le temps de fige presque.

Oui le temps s’arrête. Suspendu à quelques notes. Distillées au
compte goutte, mais juste au bon moment. Et on admire la qualité de
cet album, qui fera bonne place aux soirées au coin du feu de cette
hiver.

Ecouter l’album du spotify