Cocorosie, un vrai tableau musical

La musique des cocorosie pourrait arborer de multiples qualificatifs. Mais ce qu’il m’en reste c’est qu’elle ne laisse pas indifférent. Dans un sens ou dans l’autre, on aime ou on déteste.

Depuis leurs débuts, ils nous proposent plus que de la musique, un univers.

En écoutant ces sons, cette ambiance, des tas d’images oniriques nous viennent en tête. A chaque écoute, c’est comme un nouveau tableau qui se dessine dans notre esprit.

Deux sœurs, l’une la voix enfantine, innocente, l’autre adulte, lyrique. Elles se répondent. Comme une discussion surréelle entre deux anges.

Pour accompagner ces voix, un bazar de sons, tantôt électronique, tantôt récupèrés d’une brocante ( vieux jouets par exemple ), ou plus raisonnablement un piano de toute beauté.
Cocorosie – Candyland by ylukonina
Oui c’est “beau” – mot qui veut pas dire grand chose- mais surtout esthétique, et oui de la musique esthétique! On est hapé dans leur monde, dans leur maison de mes rêves ( titre de leur précédent album).

Cette approche réellement artistique de la musique est impressionnante, elles parcourent un univers musical tellement vaste que l’on ne saurait le décrire. Tantôt limite r’nb, tantôt oriental, voire même parfois électro expérimental.
Cocorosie – lemonade by Pias France

Soit on passe a côté de leur univers, et on déteste ce qu’ils font, on ne comprends pas. Mais si on fait l’effort d’écouter leurs albums, au casque, dans un endroit isolé, on y découvre la porte de notre propres rêves, comme si la musique pouvait être d’un seul coup personnelle, rien que pour nous.

Plongez y, et n’ayez pas peur d’y croiser vos propres anges et démons.