Editors: The Weight Of Your Love

Avant propos

Oui cela fait longtemps, très longtemps que je n’ai pas réellement écrit sur mon blog. Me cachant derrière la pseudo excuse du “je n’ai pas le temps”, ce blog avait été laissé en jachère. Il paraît que pour l’agriculture c’est bénéfique. Pour un texte ? On verra plus tard.

Mais sans blog, mon esprit a continué à apprécier la musique, à divaguer sur des images. Voyons ce qu’il reste de ces divagations.

image

L’album

Pour reprendre,  je voulais parler de la dernière sortie des Editors: The Weight Of Your Love

Je suis resté subjugué par les deux premiers titres, un puissance et un charisme très British du chanteur, ça en impose.
L’intro ultra basse de Sugar, la rythmique entêtante de The Weight, comme on dit sur Facebook, j’aime !
Bon, bravo il a passé l’épreuve des 2 premiers titres (autrement appelé : les-deux-extraits-ecoutes-a-la-fnac), mais la suite ?

La suite est malheureusement, beaucoup plus inégale, j’ai plusieurs fois vérifié que je n’avais pas sauté sur un nouvel album commercial de u2, mais non c’était bien les Editors. Au secours ce “a ton of love”!!!
Et pourtant on trouve quelques perles sur les autres morceaux. Comme ce Honesty, où le chanteur semble crier à l’aide.

La marque de fabrique reste malgré tout cette voix, remplie, profonde. Elle te prends aux tripes, parle à nos propre blessures et interrogations. C’est noir, triste et droit, j’imagine le chanteur seul, se tenant droit, bombant le torse pour clamer ces émotions comme des appels non écoutés.

La voix est portée par une composition millimétrée, basse et batterie qui remplissent l’espace et la guitare qui accompagne la voix.

A écouter au calme et au casque obligatoirement !!
Libre a vous de piocher les quelques titres excellents et de jeter le reste (ce que j’ai fait pour ma part)

Bon voyage.